AMNÉSIE TRAUMATIQUE: LE SENS DU TÉMOIGNAGE

AMNÉSIE TRAUMATIQUE: LE SENS DU TÉMOIGNAGE

0 Comments

Albert Camus:

« Qui répondrait en ce monde à la terrible obstination du crime, si ce n’est l’obstination du témoignage ». (Les Justes)

Chères amies et chers amis,

Aujourd’hui, nous souhaiterions rendre un hommage appuyé à toutes les victimes qui ont fait le pas de nous confier leur témoignage sur l’amnésie traumatique liée à des violences sexuelles qu‘ils ou elles ont subie.

Le témoignage se trouve en effet au cœur de notre combat pour la reconnaissance de ce mécanisme neurologique qui touche un grand nombre de victimes. Il en est la précieuse clé, unique et essentielle à la source de toute compréhension voire de reconnaissance.

Or, il faut du courage pour parler de nos histoires si fragiles où sont venus se briser les souvenirs. De fragments du passé parfois si précis, si violents ou bien alors si troubles ou fuyants…

C’est la libération de votre parole étouffée tant d’années qui a été, est et sera un des piliers de toute avancée des connaissances sur l’amnésie traumatique et la mémoire traumatique.

Et d’une certaine manière, vous êtes des précurseurs car un jour grâce à cette multiplication de témoignages à la fois uniques et complémentaires, mettant en lumière des mécanismes communs, l’amnésie traumatique sera normalisée et analysée comme n’importe quel symptôme médical (rappelons que l’amnésie dissociative est déjà l’un des critères définissant l’état de stress post-traumatique dans le DSM5).

Et la parole des victimes de violences sexuelles mieux prise en compte et par la société et, espérons le, par la justice…

Tous les événements marquants et traumatisants de l’histoire ont aussi eu leurs grands témoins: des survivants de la Shoah, des autres génocides ou guerres…

Et vous êtes les grands témoins de nos tragédies individuelles qui bout à bout deviennent une histoire collective. En mettant des mots sur des violences destinées à avilir les individus, les réduire à néant, vous redonnez du sens et sa place à l’humanité toute entière.
Alors merci à celles et à ceux qui nous ont confiés leur histoire, qui ont eu le courage d’ouvrir aux lecteurs les pans sombres et douloureux de leur inconscient pour les offrir à la lumière du jour.

Témoigner sur des traumatismes intimes est un engagement qui coûte un effort réel susceptible de réveiller certaines peurs au premier rang desquelles l’injonction de nos agresseurs et de la culture du déni à nous taire et à nous museler.

Oui, briser le silence quand toute son enfance, son adolescence voire au-delà, nous nous sommes tus tétanisés aussi par la honte, la culpabilité, la terreur, la mésestime…etc est un acte fort de bravoure et de volonté.

Pourquoi est-ce essentiel? Si les victimes ne parlent pas, ni les crimes ni les agressions subis, ni l’amnésie traumatique n’auront de réalité. Et le continuum de ces violences terribles se poursuivra dans les ténèbres et l’indifférence de l’oubli.

Tandis que lorsque nous parlons, le cercle infernal de l’isolement commence à se briser. Etre en vie et parler sont notre plus grande victoire sur nos agresseurs…

A celles et ceux qui souhaitent franchir ce pas mais qui hésitent à le faire, nous rappelons aussi la nécessité d’être accompagnés, guidés, sécurisés dans ce processus par des professionnels, les thérapeutes si vous êtes suivis, et d’attendre le moment juste pour le faire en prenant avant tout soin de vous-même.

Il est essentiel que la libération de la parole, expression large qui fait écho à ce vaste mouvement mondial depuis MeToo, soit, malgré les difficultés, un acte positif offrant aux survivantes.s un maximum de fierté, d’autonomie, de liberté, d‘apaisement…etc

Une action importante pour graver dans la pierre cette mémoire douloureuse disparue et réapparue, l’offrir à la postérité, l’intégrer et reprendre le fil de son histoire. Première étape qui aide à accueillir la vie dans toutes ses dimensions sans fard, sans masque et avec joie.

Belle journée à toutes et à tous,

Mié Kohiyama pour le groupe « MoiAussiAmnesie »

Source: Facebook Moiaussiamnésie
Site web: Moiaussiamnesie

You May Also Like

Leave a Reply

Your email address will not be published.