La Loi Symbolique

La Loi Symbolique

Retranscrition d’un extrait de l’intervention de Charlotte Mareau Loi et Psyché: en quoi l’inceste vient bouleverser le rapport à la Loi, depuis la construction de la personnalité, jusqu’à l’accès aux démarches judiciaires lors du Colloque “L’Inceste, dimensions Juridique et Psychologique”

Charlotte MAREAU
Docteur en Psychologie spécialisée en protection de l’enfance

La loi,  c’est interdit  “La violence”, la loi c’est fondamental et ça dit  tu ne peux pas faire jouissance du corps de l’autre. Ah, je parle en psychanalyste même si le terme de jouissance au sens juridique rejoint assez bien ce que je dis. Avoir la possession d’un bien en avoir la  jouissance pleine. La jouissance, on est vraiment dans rendre l’autre objet comme ça et se l’approprier pleinement, lui dénier son identité, son désir, sa singularité.

Alors que le plaisir implique une notion de partage et de reconnaissance d’autrui. Une crise de boulimie c’est de la jouissance, un bon repas partagé c’est du plaisir.

Les systèmes actuels de jouissance, de course effrénée à la performance sexuelle à la recherche orgasmique  par des  sites internet  sont évidemment beaucoup moins constructeurs pour la structuration psychique que le plaisir qu’il y a dans la rencontre, dans la tendresse dans ce qu’une relation peut apporter comme ça de restructurant.

Donc la loi fondamentale c’est: “tu ne peux pas faire jouissance du corp de l’autre”

Tu ne peux pas pour évacuer ta tension,  pour évacuer ton déséquilibre interne frapper quelqu’un aussi fort que tu en a envie  pour te défouler le violer et le maintenir sous ton emprise, j’en discutais avec une  personne tout à l’heure des incestes justement menées par des femmes ( j’ai accompagnées pas mal de situations), il y a une mère qui  forçait ses enfants à avoir des rapports sexuels

avec une jouissance comme ça à obliger cette relation là.  Donc ça c’est la loi, si elle n’est pas poser, la construction psychique est profondément perturbée.

Les règles changent, les règles font partie de ce qu’on appelle l’imaginaire au sens lacanien, C’est à dire la façon dont je perçois ce que sont les relations entre les parents, les enfants, dans la famille. Par exemple, chez moi. c’est la maman  qui fait plutôt le ménage et le papa jamais ou chez moi la fille est plutôt dévalorisée par rapport au garçon. Je parle de situations qui peuvent pas mal se produire dans certains pays. Cela, ce sont des règles, qui peuvent agacer, qui peuvent paraître tout à fait injustes que soit toujours certaines personnes dans la famille à qui certaines tâches soient dévolues, qu’on ait le droit de rentrer à telle heure où à telle heure, des punitions plus ou moins sévères. Ce sont des règles qui peuvent faire les grandes souffrances qui peuvent entraîner des  pathologies mais qui ne sont pas du tout du même registre que lorsque vous touchez à la loi.

Et là je mets la Loi avec un grand L loi et tout ce qu’on essaie de mettre de article de loi ça vient baliser justement. Quand vous essayez d’arrêter un auteur, vous essayez de dire et  bien tu vois là  tu ne peux pas. Tu ne pas attraper une femme dans la rue et lui faire ce que tu veux, ou un homme, parce que les hommes violés ont beaucoup de mal à parler. On ne peux pas attraper un homme dans la rue pour le violer.

C’est essentiel que ce soit posé, après la règle qui dit que on ne doit pas griller un feu rouge, elle est très importante et permet un vivre ensemble mais elle n’est pas de même registre.

Maintenant un adolescent, un enfant qui n’a pas été structuré par la loi aura beaucoup de mal à suivre les règles. 

J’avais travaillé en PJJ, là ça fait dix ans que je suis en protection de l’enfance. Avant j’accompagnais  des mineures délinquants, donc la Protection Judiciaire de la Jeunesse, et il y avait cet adolescent qui avait une structuration psychique qui m’échappait complètement. J’étais en terre inconnue est il avait clairement une forclusion de génération c’est à dire qu’il n’y avait pas de différence entre l’adulte et l’enfant. Il n’était pas structuré comme ça par la différence de génération.

Il était ici pour des faits pas extrêmement grave, des vols de voitures, des vols répétés, non inscription du rapport à la loi avec un petit l. Donc j’appelle les services qui le suivaient dans sa ville.

Je leur dit:

  • Écoutez, j’ai besoin de plus d’éléments. Il me parle sans cesse de son petit frère qu’il faut qu’il rentre.

Ils me disent:  

  • Écoutez on peut rien démontré ça fait des années qu’on suit cette famille mais pour nous c’est très clair qu’il est le frère de son petit frère.

Voila, cela fait très longtemps qu’il y a ce qu’on appelle une relation incestuelle (et pas l’inceste), avec la mère et puis finalement

probablement, quelque chose est à l’acte. Si vous êtes le père de votre petit frère et que vous êtes dans la jouissance de la mer depuis que vous êtes né, comment voulez-vous ne pas voler des voitures.

Si la Loi n’est pas inscrite, la règle ne peut pas faire sens.

Si tout petit on ne dit pas à un enfant qu’il ne peut taper le plus petit juste parce que ça l’amuse de le pousser dans l’escalier , comment voulez-vous qu’après il apprenne à écouter la maîtresse.

La jouissance et l’inceste, c’est dans ce chemin là..

0

You May Also Like